Gestion d’entreprise

Quand tu débutes ton activité, au début t’es prêt à affronter vents et marées, et tu penses que c’est ça être entrepreneur. Puis petit à petit tu t’épuises de tout porter sur ton dos, et c’est pour cette raison que 90% des entrepreneurs baissent les bras avant la dixième année de leur aventure.

Le livre qui a le plus changé ma vision du business c’est « le mythe de l’entrepreneur » de Michael Gerber. Je me suis reconnu dans ses exemples, et j’ai compris que j’avais tout faux!

La solution à ce problème c’est d’avoir une gestion orienté processus :  j’ai décomposé la tâche globale de mon entreprise qui était de « réparer des voitures accidentées » en une multitude de petites tâches, et de les standardiser afin de les rentrer dans un système global. Voici quelques tâches : téléphoner à un client pour l’avertir que son véhicule est terminé, commander du papier pour l’imprimante, fermer à clef l’entreprise le soir, payer les fournisseurs, etc.

Par exemple chez nous, « la numérisation du courrier entrant était standardisée » Un entrepreneur débutant verra ce processus comme une perte de temps, alors qu’un entrepreneur expérimenté saura que si cet aspect est négligé, il posera un réel problème au fil des années. Je ne rentrerais pas plus dans les détails ici, mais c’est pour vous montrer qu’une entreprise c’est des centaines de procédures liées les unes aux autres.

Si ces tâches ne sont pas maîtrisées, une entreprise de 8-10 personnes sera très vite dans le chaos, et j’avais déjà été dans le chaos pour moins que ça, c’est pourquoi j’ai passé deux années à développer un ERP sur mesure en partant de mes propres procédures. J’ai recruté un premier développeur via la freelancer.com (upwork.com maintenant) puis un deuxième en Tunisie, et on crée une plateforme WEB qui regroupait tous les aspects de l’entreprise. Tu te connectais, tu voyais tout! tes débiteurs, tes créanciers, les statuts des véhicules en cours, les photos des réparations des véhicules, le nombres de lettres non traitées, ton bilan, PP, le pointage du personnel, etc.

Ce logiciel était un gros soulagement, mais en plus de ça, on avait des check-lists, une pointeuse à emprunte digitale, et je mettais toute mon énergie dans les procédures. Je bossais sur mon entreprise, et non dans mon entreprise, et pour moi c’est ça la gestion d’entreprise.