marketing de contenu

Plus connu sous le nom de content marketing. C’est créer et partager du contenu de qualité, afin de se positionner indirectement comme expert dans un domaine et gagner en capital confiance, (à contrario prétendre être un expert) 

Un site qui n’inspire pas confiance et qui ne génère pas de conversions, sera tout autant inefficace en première position qu’en dernière sur les moteurs de recherches.  Et je pense que le meilleur moyen de gagner en notoriété c’est de créer du contenu vidéo avec les qualités suivantes :

Minimalisme : le message doit avoir le minimum de mots possibles !

Spontanéité et authenticité : 80% d’une communication est non verbal ! le fait de parler avec ses mots, de bafouiller, de marquer des pauses pour réfléchir, prouve qu’on est sincère, et même si certains mots techniques ne sont pas compris du public. Le public comprend que l’auteur sait de quoi il parle. Et c’est le but! inspirer confiance. Point! Le client ne veut pas d’un comédien, mais d’un professionnel dans son domaine.

Ouverture et imperfections : On a souvent peur d’être jugé, c’est pourquoi on ose pas partager des vidéos ou on nous voit! Moi le premier, mais ce qui effraie le plus le client, c’est la peur de l’inconnu. Imaginez que vous devez amener votre véhicule chez un carrossier, vous avez le choix entre deux entreprises : « carrosserie de la qualité SA » dont le site internet contient du texte du genre « notre entreprise existe depuis plus de 20 ans, nous utilisons la meilleure technologie possible, nous respectons l’environnement etc » et le site contient des photographies « parfaites » mais qui puent le fake.  Et l’autre entreprise « carrosserie Hermann SA » dont le site ne contient qu’une seule vidéo, mais  sur cette vidéo on voit le patron : Le patron parle, présente en trois phrases son parcours professionnel,  ses compétences, sa passion envers le métiers. La vidéo n’est pas pro, le patron s’exprime avec des termes techniques pas clairs, cependant l’intonation de la voix du patron inspire confiance, il semble parfaitement savoir de quoi il parle, visuellement il a l’air bienveillant et chaleureux, et l’infrastructure a l’air correcte et le personnel a l’air compétent.  A la fin de la vidéo on voit le patron dans une chaise roulante mais qui est parfaitement sûr de lui. Au près de qui vous irez? réfléchissez bien et honnêtement et vous comprendrez où je veux en venir.

Sens esthétique : On reprend le tout, et on soigne un peu la lumière, le décor, la capture des images et du son, on soigne la réalisation, et on harmonise la colorimétrie, et on obtient un message authentique et agréable à regarder! Sans non plus se prendre pour un cinéaste.

Mesure : Point très important! Il ne faut jamais demander l’avis à son entourage, car c’est le meilleur moyen pour perdre confiance et de douter.  A contrario il ne faut non plus pas être être trop persuadé de son contenu. Il faut simplement mesurer et tirer les bonnes conclusions. Les statistiques ne mentent pas.  Et la réponse provient du split test. Qu’est ce que c’est?  C’est pas compliqué : vous faites une version A de votre vidéo. Par exemple la vidéo A vous transmettez votre message de présentation assis devant votre bureau. La vidéo B, vous faites pareil mais devant l’entrée de votre entreprise, ou avec un message légèrement différent. Vous mettez 100€ de publicité sur la vidéo A, et 100€ de publicité sur la vidéo B, et vous comparez le taux de clic vers votre site, et vous saurez statistiquement la quelle de vos vidéos est plus percutante.

Conclusion : en théorie c’est facile, mais en pratique le plus difficile c’est le lâcher prise, accepter de s’ouvrir en public, accepter la critique et les moqueries des proches. Au début j’ai eus beaucoup de mal à lâcher prise, quand j’écrivais un article, j’avais peur qu’il y ai des fautes d’orthographe, que ca fasse pas pro, etc etc. Il était hors de question que je me montre devant la caméra, et petit à petit, j’ai commencé à m’en foutre, à être moi même avec mes défauts et ca a porté ses fruits!  J’étais impressionné comme mes clients me considéraient comme un expert, alors que je partageais tout simplement mon savoir professionnel qui me paraissait banal. Petit à petit, mon business a décollé.