mon entreprise

Voici comment, avec un capital de départ proche de 500€,  j’ai crée petit à petit carrosserie-geneve.ch SA.

Depuis mon adolescence ma passion c’était la carrosserie, j’avais petit à petit aménagé un atelier dans le sous-sol de la maison ou je vivais avec de la récupération. J’avais trouvé quelques clients, et je faisais un peu de black que je réinvestissais dans ce petit atelier.

A 22 ans, j’ai obtenu mon statut officiel d’indépendant. A cette époque ma vision de l’entreprise c’était tout simplement être libre. Puis je me suis rendu compte que ce n’était qu’une illusion, et que j’étais l’employé de mes clients. J’ai bossé dur, et constamment réinvesti mes gains dans l’entreprise et dans mon développement personnel. En 10ans j’ai déménagé mon atelier 5 fois,  à chaque fois de mieux en mieux, mais j’ai surtout durant cette période lu pas mal de livres, effectué de nombreuses formations et ma vision de l’entreprise est aujourd’hui complètement différente.

Ce que j’appelle une entreprise c’est une structure autonome:  un capital qui doit générer du rendement à ses investisseurs à travers différents processus. Si l’entreprise repose sur le savoir-faire du patron, alors je considère tout simplement ce travailleur comme indépendant, et peu importe la structure juridique, là n’est pas la question. Le rôle de l’entrepreneur c’est de travailler pour que cette structure puisse fonctionner un jour sans lui,  et que chaque acteur de l’entreprise puisse être facilement remplaçable, afin que l’entrepreneur devienne investisseur afin qu’il puisse prendre sa retraite, et le plus vite possible. Malheureusement c’est un processus qui demande de nombreuses années, mais plus vite on prend conscience de cette approche, et plus vite il se réalisera.

C’est théorique comme concept, mais c’est la vision que j’ai acquis au fil des années.