référencement internet

Le Seo c’est le search engine optimisation, soit le référencement internet.

Le site de mon entreprise était en première position sur Google depuis plus de cinq années. Voici comment j’en suis arrivé.

J’ai débuté mon expérience avec le SEO en 2010. Je venais de terminer la formation du brevet fédéral, et j’étais à mon compte en carrosserie depuis deux années. Jusqu’à ce ma petite entreprise tournait grace aux annonces dans les journaux, et mon réseau. Mais j’en voulais plus et j’étais convaincu que internet pouvait m’apporter ce que je cherchais. Je voulais surtout sortir de mon réseau car les copains des copains ca va un moment…

J’ai tapé dans google « formation web-marketing » et je suis tombé sur soprotec . Je me suis dis, s’il sont en première position c’est qu’ils maîtrisent le domaine, et j’avais pas tord. Le seul problème c’est que les deux semaines de formations coûtaient 2’000 CHF pour moi c’était une somme énorme à cette époque. Finalement j’ai payé, et je peux vous dire que c’était le meilleur investissement de l’année! Pourtant j’étais le seul élève qui avait payé de sa poche cette formation, tous les autres étaient envoyés par le chômage 😀

Après cette formation j’ai acheté le domaine « carrosserie-geneve.ch » et j’ai commencé à appliquer ce que j’ai appris.

Petit à petit, je commençais à arriver sur la première page de google, c’était déjà un bon début (page pas position!!). Mais j’étais pas satisfait. Mon hébergeur était easygiga, et le patron Roman Bourquin, proposait des séminaires sur les stratégies internet à 200.- la soirée. Je me suis inscris cette fois sans hésitation (même si c’était cher pour moi) à plusieurs séminaires et une fois de plus c’était un très bon investissement. Le nom de domaine « carrosserie-geneve.ch » que j’avais acheté grâce à la précédente formation était une bonne arme, mais ca n’était pas tout, j’ai appris à utiliser adwords, le split test, et surtout produire régulièrement du contenu de qualité! Et là je jonglais entre la première et la deuxième place sur google, et mon adversaire principal était les pages jaunes!

Puis en en 2015, Roman Bourquin avait organisé un atelier sur 6 mois de rédaction de contenu, et là c’était l’explosion non seulement dans le référencement, mais également dans la conversion. Car si ta conversion est mauvaise, ça ne te sert strictement à rien d’être en première position dans les moteurs de recherches. La suite au prochain chapitre : marketing de contenu.

Une fois de plus le meilleur investissement c’est soi.