Stunt en Ducati

J’étais chez Ducati Genève, et je m’étais assis sur une Ducati Streetfighter. Je suis tombé littéralement amoureux de cette moto. La position assise était extraordinaire : Je me suis imaginé en wheeling, en lachant les mains au point mort. Sur n’importe quelle autre moto dans cette position on glisse en arrière car généralement les motos sont large, et nos jambes ont du mal à nous tenir dans cette position. Sur la street-fighter ca semblait idéal car elle était fine. J’avais trouvé chaussure à mon pied!

J’ai demandé à Xavier Hofer, au patron, pour rigoler s’il ne voulait pas m’en donner une pour faire du stunt, et par le plus grand des hasards, il se trouve que son modèle d’exposition venait d’être tombé.  Du coup il a accepté de me sponsoriser et j’ai pu obtenir cette moto. C’était en 2009 le modèle venait de sortir, la moto avait à peine 700km et j’avais payé le prix symbolique de 3’800 CHF une moto qui valait presque 20’000CHF. Merci Ducati Genève pour ce sponsoring !

Pour faire du stunt, la moto doit être préparée pour cette discipline. Quand tu roules avec les mêmes moto que les autres riders, trouver des pièces stunt c’est facile. Par contre quand t’es le seul à rouler sur une marque, la plus grande complexité réside dans la préparation. Tout doit être sur mesure, et le sur mesure c’est compliqué, et c’est pas toujours fiable. Très rapidement j’ai préparé la Ducati pour le stunt, et j’ai retrouvé mes repaires aussitôt.